top of page

La journée mondiale de l’audition est une initiative de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) afin de sensibiliser le public sur les troubles liés à l'audition. A cette occasion, l’OMS rappelle les conseils à suivre pour prévenir les troubles auditifs.


Qui est concerné ?


Selon une étude réalisée par l’OMS, près de 466 millions de personnes dans le monde souffriraient d’une perte auditive incapacitante. Ce chiffre pourrait grimper et atteindre 630 millions de personnes d’ici 2030 et 900 millions de personnes en 2050.


Plusieurs facteurs peuvent expliquer cette augmentation:


  • Exposition aux bruits intenses

  • Facteurs génétiques

  • Maladies infectieuses

  • Infections chroniques

  • Otoxicité

  • Traumatisme cranien

  • Vieillissement


La perte auditive concerne-t-elle que les personnes âgées ?


La réponse est non ! Toujours selon l’OMS, 1,1 milliards de jeunes âgés entre 12 et 35 ans risquent des dommages auditifs en raison d'une exposition à des intensités sonores élevées. En effet, près de la moitié d'entre eux serait exposé à des niveaux sonores dangereux en raison d'une utilisation prolongée d’écouteurs et/ou casques audio. 40 % d’entre eux seraient exposés à des intensités pouvant provoquer des dommages auditifs en raison de leur fréquentation dans des lieux où la musique est excessivement élevée (bar, boite de nuit, festival etc,..).


Peut-on prévenir les troubles auditifs ?


Oui ! La moitié des cas de surdité pourraient être évités en prenant quelques mesures.

Voici quelques conseils de prévention simples dictés par l'OMS:


  • Réduire l’exposition au bruit intense en suscitant une prise de conscience des risques en: - En adoptant et en faisant appliquer des mesures législatives appropriées - En encourageant les individus à utiliser des dispositifs de protection individuelle, tels que des bouchons d’oreille et des écouteurs ou casques à réduction de bruit

  • Adresser à un service compétent les enfants à haut risque (ceux pour lesquels il existe des cas de surdité familiale, ceux qui sont d’un faible poids à la naissance ou qui ont souffert d’asphyxie à la naissance, de jaunisse, de méningite, etc.) pour vérifier l’audition, établir un diagnostic rapide et les traiter

  • Vacciner les enfants et adolescents contre les maladies infectieuses

  • Dépister les infections chroniques et appliquer un traitement médical ou chirurgical

  • Eviter d’utiliser de certains médicaments qui peuvent être dangereux

 

Découvrez les protections auditives sur mesure decilo pour vous protéger du bruit en cliquant sur le lien suivant: https://www.decilo.be

 

Plus d'informations sur la journée mondiale de l'audition sur le site de l'OMS:

https://www.hoorstichting.nl/wp-content/uploads/2015/04/WHO_Hearinglossduetorecreationalexposuretoloudsounds.pdf

https://www.who.int/fr/news-room/fact-sheets/detail/deafness-and-hearing-loss

Updated: Apr 7, 2020

En concert ou en festival, la musique et le bruit peuvent être élevés. Nos oreilles sont soumises à de intensités sonores dangereuses. Voici 4 conseils à adopter afin de profiter pleinement de votre festival tout préservant parfaitement votre audition.

conseils pour protéger vos oreilles en concert et festival

En concert ou en festival, vous pouvez être exposé(e) à des intensités sonores pouvant atteindre 100 voire parfois 110 decibels. Une oreille peut supporter de telles intensités en moyenne 2 à 3 minutes. Au delà de cette durée d'exposition, les intensités sonores provoquent des dommages auditifs parfois irréversibles (perte d'audition, acouphènes...).


Voici 4 conseils pour préserver votre audition en concert tout en profitant de la musique:


1. Se tenir loin des baffles


Tout d’abord, il est primordial de se tenir éloigné des baffles et des enceintes lorsque vous assistez à un concert. En effet, les intensités sonores à la sortie des baffles sont supérieures aux intensités sonores au milieu ou à l'arrière de la foule. votre oreille ne peut supporter de telles intensités sonores et cela peut engendrer de sérieux dommages auditifs. En général, l'intensité sonore baisse de 6 decibels lorsque vous doublez la distance par rapport à la source sonore ponctuelle. Par exemple, si vous vous situez à 20 mètres d'une enceinte et que vous vous déplacez à 40 mètres de celle-ci, l'intensité sonore baissera de 6 decibels.


2. Faire des pauses


Lors d’un festival, vos oreilles subissent des niveaux sonores élevées pendant de longues durées. Il est donc primordial de faire régulièrement des pauses. Nous vous conseillons de prendre 15 minutes de pause chaque heure dans des endroits calmes afin de reposer vos oreilles.


3. Restreindre la consommation d’alcool


L’alcool, fortement présent lors des festivals, provoque une baisse de réflexes concernant la protection des oreilles. En effet, la plupart des psychotropes comme l’alcool, les drogues et certains médicaments atténuent la sensation de douleur et réduisent le niveau de vigilance. Il est donc important de contrôler cette consommation afin de protéger au maximum votre audition.


4. Se protéger les oreilles


Le dernier conseil et, sans aucun doute, le plus important concerne l'utilisation de protections auditives. Rappelons que le seuil de danger pour l’oreille commence à 85 decibels. Les intensités sonores en concert peuvent atteindre 100 voire 110 decibels.

protégez vos oreilles en concert ou en festival

Vous ne pouvez être exposé(e) à ces intensités plus de 2-3 minutes sans dommages auditifs. N'hésitez pas à vérifier le niveau sonore ambiant grâce à une application sur votre smartphone disponible gratuitement. Découvrez ci-dessous les solutions pour protéger vos oreilles en concert ou en festival:


  • Les bouchons d’oreilles jetables standards: Ces derniers sont constitués en mousse et offrent une protection faible (30%). N’épousant pas parfaitement l’oreille, ces bouchons ont fortement tendance à tomber et perdent ainsi leur effet protecteur. De plus, ils réduisent généralement la qualité sonore. Ils coûtent environ 2€ et sont généralement offerts lors des festivals.

  • Les bouchons d’oreilles réutilisables standards : Ceux-ci sont composés d'un filtre acoustique permettant de garder une bonne qualité sonore. Le bouchon étant standard il peut provoquer une gêne ou sortir du conduit auditif car il n'épouse pas correctement la forme des oreilles. C'est pourquoi ils offrent une protection faible (30%). Ces protections en silicone sont généralement vendues entre 10€ et 20€.

  • Le casque anti-bruit standard pour les enfants : Le casque est également devenu un accessoire incontournable lors des festivals et est idéal pour protéger les oreilles de vos enfants. Il offre une protection sonore maximale (100%). Les casques sont adaptés pour les bébés et enfants âgés entre 3 mois et 14 ans. Ils sont vendus entre 20€ et 35€.

  • Les bouchons d'oreilles réutilisables sur mesure : Ces bouchons sont actuellement les plus conseillées pour protéger votre audition à 100%. Etant donné que chaque oreille est unique, ces bouchons sont fabriqués sur mesure. Ils s'adaptent parfaitement à chaque conduit auditif. Ces bouchons offrent également une excellente réduction sonore tout en conservant parfaitement la qualité sonore. Selon les spécificités choisies (type de filtre...), ces bouchons coûtent entre 130€/paire et 170€/paire. Les bouchons sur mesure sont durables jusqu'à 5 ans. Etant donné qu'il s'agit de la meilleure protection, certaines mutuelles interviennent dans le remboursement de bouchons sur mesure pouvant aller jusque 50€.


Découvrez les protections auditives sur mesure dédiées pour la musique en cliquant sur le lien suivant: https://www.decilo.be/music-earplugs?lang=fr

 

Bibliographie :

https://www.topsante.com/medecine/troubles-orl/perte-d-audition/comment-bien-proteger-les-oreilles-627364

https://www.ideal-audition.fr/nos-conseils/protections-auditives-concert

https://blog.amplifon.com/web/be-fr/5-astuces-proteger-audition-concert

Updated: Apr 7, 2020

Le bruit est un danger auquel de nombreuses personnes sont exposées au quotidien dans leur travail. Dans les imprimeries, les intensités sonores peuvent atteindre le seuil de danger. Heureusement des solutions efficaces existent.

imprimerie bruit decibels

Des bruits de plus de 90 décibels


Selon le rapport annuel de FEDRIS*, l’Agence Fédérale des Risques Professionnels, la surdité due au bruit, fait partie des maladies professionnelles les plus fréquentes. De nombreuses entreprises sont confrontées à cette problématique dont les entreprises actives dans l’industrie graphique comme les imprimeries par exemple.


Une étude de l’INRS* (Institut national de recherche et de sécurité) a démontré sur base d’un échantillon de plusieurs imprimeries, que plusieurs postes de travail dépassaient au moins le seuil d’alerte (85 dBA). Pire encore, certains postes dépassaient même le seuil de danger (90 dBA). En plus des machines de production, les employés sont confrontés à d'autres nuisances sonores telles que :


  • Processus de fabrication : les outillages, les engins de manutention, les opérations manuelles… En cours de production, des événements acoustiques peuvent diffuser des niveaux sonores impulsionnels élevés tels que des échappements d’air des compresseurs, des alarmes de début et fin de fonctionnement, chocs métalliques, bruits impulsionnels de certaines machines (plieuse…)

  • En dehors du processus de fabrication : Nettoyages & entretiens, Phases de début et fin de fabrication, Interventions en cas de panne, Autres (musiques d’ambiance via la radio, discussion entre collègues…)


La plieuse est la machine la plus bruyante dans une imprimerie

bruit machine plieuse imprimerie 90 decibels

Selon une étude réalisée par l’INRS (Institut national de recherche et de sécurité), les machines de production les plus bruyantes sont la plieuse, le massicot, la machine offset et l'emballeuse. Les détails des expositions sonores des ces 4 machines les plus bruyantes sont exposées ci-après.




  1. La plieuse: Avec une moyenne de 86 dBA (avec des niveaux sonores mesurés jusque 97 dBA dans certaines imprimeries), la plieuse est la machine du processus production avec le niveau d'exposition sonore quotidien le plus élevé. Des niveaux de pression acoustique de crête ont dépassé les 140 dB.

  2. Le massicot: Avec une moyenne de 84 dBA, le massicot est la deuxième machine de production la plus bruyante

  3. La machine Offset: La machine offset présente le 3ème niveau d'exposition sonore quotidien avec une moyenne de 83 dBA. Dans une imprimerie spécifique, la moyenne était même de 93 dBA. Des niveaux de pression acoustique de crête ont dépassé les 140 dB

  4. L'emballeuse: Finalement l'emballeuse est la 4ème machine la plus bruyante du processus avec une moyenne de 81 dBA.


Quels sont les risques pour la santé des travailleurs?

bruit travailleur imprimerie nuisance sonore

Les mesures de bruit réalisées dans différentes imprimeries montrent que les niveaux sonores élevés et constants sont susceptibles d’entraîner des risques pour la santé des travailleurs. Cette étude réalisée dans plusieurs imprimeries ne peut prétendre à l’exhaustivité. Les dangers de chaque imprimerie sont à étudier en fonction des intensités sonores (dépendant des paramètres cités au début de l’article : machines de production…) et de la fréquence d’exposition aux nuisances sonores.


Les nuisances sonores au travail affectent considérablement la santé et la productivité des salariés. En effet, le bruit entraîne de multiples désagréments tels que des troubles auditifs (perte auditive, acouphènes, hyperacousie, sensibilité), une déconcentration, une augmentation du stress, une baisse de productivité, une augmentation de l'absentéisme (accident de travail) et une altération de la communication entre les collaborateurs.


Quelles solutions existent pour réduire le bruit dans les imprimeries?


Plusieurs solutions existent pour réduire les nuisances sonores dans les imprimeries:


  • Le premier objectif est de réduire les sons à la source. Lors de l'achat de nouvelles machines, nous vous conseillons d'intégrer ce paramètre dans vos critères d'achat.

  • Supprimer les nuisances sonores inutiles ou pas indispensable (musique d'ambiance d'une radio avec volume élevé ou entretiens non nécessaires par exemple)

  • Isoler les étapes du processus les plus bruyantes (déplacer les machines dans une pièce spécifique dédiée à cet effet)

  • Aménager les locaux avec des dispositifs d’absorption acoustique (revêtement mural ou parois absorbantes par exemple)

  • Équiper les salariés avec des protections auditives adaptées (avec des bouchons d'oreilles sur mesure)

  • Eviter des expositions sonores trop longues en faisant des pauses


Comment protéger efficacement l'audition des travailleurs?


decilo protection auditive sur mesure imprimerie packaging bouchons d'oreilles

Des dispositifs comme par exemple le port de bouchons d’oreille sur mesure peut considérablement réduire les effets néfastes du bruit sur la santé des travailleurs. En effet, les bouchons sur mesure sont les seules protections auditives qui protègent efficacement les travailleurs des bruits nocifs tout en offrant un confort de port optimal. Les bouchons sont composés d’un filtre permettant de réduire le bruit à un niveau de sécurité tout en gardant une qualité sonore optimale lors d'une discussion entre collègues.

 

Découvrez les protections auditives sur mesure dédiées pour le secteur de l'imprimerie en cliquant sur le lien suivant: https://www.decilo.be/industry-earplugs?lang=fr

 

*Pour plus d'informations sur les études de FEDRIS et de l'INRS, cliquez sur les liens ci-dessous:

  • https://www.fedris.be/sites/default/files/assets/FR/Statistiques/Statistische_jaarverslagen_ BZ/rapport_statistique_2018.pdf

  • http://www.inrs.fr/media.html?refINRS=TC%2092

bottom of page